Passer au contenu principal

Le périple polaire de Mike Horn vire au cauchemar

La traversée à skis de l’océan Arctique gelé, entreprise depuis deux mois par Mike Horn et son coéquipier, Borge Ousland, tourne court. En cause: le réchauffement climatique.

L’expédition de Mike Horn et Borge Ousland pâtit de conditions extrêmes. Le froid bien sûr, mais surtout des vents très violents qui accélèrent la dérive des glaces et leur font perdre forces, kilomètres et temps. Ici, la dernière photo de Mike Horn parvenue à ses filles.
L’expédition de Mike Horn et Borge Ousland pâtit de conditions extrêmes. Le froid bien sûr, mais surtout des vents très violents qui accélèrent la dérive des glaces et leur font perdre forces, kilomètres et temps. Ici, la dernière photo de Mike Horn parvenue à ses filles.

L’exploit est en train de virer au drame pour l’explorateur sud-africain Mike Horn (53 ans) et son compagnon d’aventure, le norvégien Borge Ousland (57 ans). Au 73e jour d’une progression pénible, contrariée, hallucinante et hallucinée, le duo est en passe de renoncer à rejoindre l’archipel norvégien de Svalbard, but initial de leur périple. Il s’agit du 2e volet du «diptyque» Pole2Pole, entamé par Mike Horn en 2016 avec la traversée de l’Antarctique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.