Conseil Fédéral: qui sont les plus puissants?

Avec l’aide d’une société de conseil en entreprise, nous avons établi la dynamique du pouvoir au sein du collège gouvernemental. La couleur politique compte peu.

À l'aide de l'entreprise Powermatrix, nous avons tenté de percer le mystère de la dynamique du Conseil fédéral.

À l'aide de l'entreprise Powermatrix, nous avons tenté de percer le mystère de la dynamique du Conseil fédéral. Image: Peter Klaunzer/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui pèse le plus lourd au sein du Conseil fédéral? Quelle est la dynamique entre les sept Sages? Deux questions simples, mais dont la réponse est difficile. Et pour cause. Le Conseil fédéral, qui siège chaque semaine le mercredi, le fait à huis clos. Durant cette séance, même les téléphones mobiles sont proscrits. Seules trois personnes hors gouvernement assistent aux échanges: le chancelier et ses deux adjoints, dont un est porte-parole du gouvernement.

Nous avons tout de même tenté de percer le mystère de la dynamique du Conseil fédéral avec l’aide de l’entreprise Powermatrix. Celle-ci a développé un logiciel (prim), conçu par Serge Reymond (ex- responsable des médias payants de Tamedia), qui analyse la crédibilité, le management, le réseautage d’une personne. L’instrument permet aux entreprises de disséquer le fonctionnement d’une équipe dirigeante et d’en tirer des conclusions pour aider à la décision. Notamment quand il s’agit de remplacer un dirigeant sur le départ et de voir comment un candidat potentiel va s’insérer dans une équipe.

Les données de base sont établies après des auditions au sein de l’équipe. En raison de réticences de certains à évaluer leurs pairs, le patron et le chef des ressources humaines sont souvent mis à contribution. Des biais peuvent exister. «Un patron qui voulait virer une de ses collaboratrices l’a noircie lors des auditions en espérant pouvoir justifier son licenciement avec les conclusions de notre étude, raconte Normand Lessard, directeur de Powermatrix. J’ai refusé tout net de lui fournir les résultats.» Car l’entreprise s’inscrit dans une démarche constructive.

Pour le Conseil fédéral, la démarche était ardue, car aucun de ses membres ne va se mettre à table pour dire comment il juge ses collègues. Pour nourrir le logiciel de données, nous avons fait appel à notre propre perception de la dynamique du Conseil fédéral en la recoupant avec l’avis de plusieurs journalistes ou observateurs.

L’algorithme a ensuite turbiné et sorti un classement. Karin Keller-Sutter et Alain Berset montent sur le podium, au niveau de l’influence. Suit le trio Simonetta Sommaruga, Viola Amherd et Ueli Maurer. Ignazio Cassis et Guy Parmelin ferment la marche. En outre, Viola Amherd apparaît comme le pivot central du gouvernement, susceptible de faire basculer une décision: un rôle que son parti, le PDC, connaît bien. Les deux autres pivots sont Karin Keller-Sutter et Alain Berset.

Notre classement recoupe en partie un sondage Sotomo paru dans «Blick». Il identifie les deux mêmes wagons de tête (Keller-Sutter et Berset) et les deux mêmes wagons de queue (Cassis et Parmelin). La différence? Maurer y occupait la 3e place, Sommaruga la 4e et Amherd la 5e.

Le classement détaillé:

Créé: 19.10.2019, 22h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...