Passer au contenu principal

Ces commerçants doivent faire sans plastique

Les magasins ne peuvent plus donner de sacs et d’objets à usage unique en matière synthétique. Mais la transition s’avère compliquée.

Ces trois commerçants genevois ont dû s'adapter à la nouvelle législation. (De dr. à g.: Ozgur, Emmanuel et Khalil)
Ces trois commerçants genevois ont dû s'adapter à la nouvelle législation. (De dr. à g.: Ozgur, Emmanuel et Khalil)
Thierry Parel

Ce 1er janvier, les vingt-quatre coups de minuit ont sonné le glas du plastique à Genève. Le Canton a interdit la distribution de sacs dans tous les commerces tandis que la Ville a prohibé le plastique à usage unique des établissements se trouvant sur l’espace public. Après bientôt deux semaines, les commerçants apprennent à vivre sans la matière synthétique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.