Choisir sa destination de vacances sur un simple coup de dés

TendanceLe concept des voyages surprises touche la Suisse. La start-up WowTrip propose des séjours en Europe qui séduisent de plus en plus d'Helvètes.

Les destinations surprises font de plus en plus d’adeptes qui réservent via des sites dédiés.

Les destinations surprises font de plus en plus d’adeptes qui réservent via des sites dédiés. Image: DR/LMD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas envie de choisir une destination? Fatigué d’effectuer les réservations? Pas le temps? Goût du mystère? Tous ces facteurs constituent le succès des voyages surprise. Un concept qui se développe en Europe et qui commence à séduire les Suisses. WowTrip, fondé fin 2016 par deux anciens élèves de HEC Lausanne, compte déjà 6000 clients, dont 1500 Suisses depuis l’ouverture d’une antenne dans le pays en février 2017. La start-up a commencé à Madrid, «car l’Espagne est un des pays les plus innovants en matière de tourisme, explique Natacha Gajdoczki.

Le concept y est déjà connu, ce qui facilite l’implantation, mais par contre il faut se battre contre la concurrence.» Avec Enrique Perrier-Cornet, ils proposent sur leur plateforme WowTrip une liste de villes à moins de quatre heures d’avion (vols directs uniquement), dans des pays qui ne nécessitent pas d’autres documents que la carte d’identité. Question d’efficacité et de rapidité d’exécution. Le client choisit l’aéroport de départ, ses dates, et sa flexibilité. À partir de là, l’agence prend tout en mains.

Deux jours avant le décollage, il est informé de la météo au point d’arrivée, histoire de préparer une valise adéquate, et ne découvre sa destination qu’une fois à l’aéroport. «Il est possible de cliquer sur «my own trip» pour la connaître 48 heures à l’avance, mais 50% des Suisses ne le font pas, soit qu’ils aiment les surprises, soit qu’ils sont plus disciplinés que d’autres, les Espagnols, par exemple, qui sont 70% à vouloir tout de même connaître la ville où ils feront leur séjour», sourit-elle.

Tenir compte des goûts des voyageurs

La surprise est dans l’air du temps, note Prisca Huguenin-dit-Lenoir, porte-parole d’Hotelplan: «Nous avons depuis peu des retours de nos agences qui constatent une hausse de réservations faite par une seule personne en vue de réserver la surprise à un ami ou un conjoint.»

Le voyagiste avait mis sur pied un concept identique il y a huit ans déjà, mais réservé à des blogueurs, influenceurs ou journalistes, pour des déplacements professionnels. «Nous surveillons ce phénomène, mais nous n’avons pas d’offre pour l’instant, car la demande ne nous paraît pas encore significative. Et puis cela nécessite une étude des goûts des gens. On ne peut pas prendre le risque d’envoyer quelqu’un en randonnée s’il n’aime pas ça, ou à la plage s’il a horreur du farniente.»

Les séjours proposés par WowTrip varient de trois à huit jours, nuits d’hôtels comprises. Prix de départ: 200 francs pour trois jours et deux nuits. Le petit-déjeuner n’est pas compris, et le transfert de l’aéroport à l’hôtel est à la charge des clients. Des prix très attractifs, car WowTrip est pour l’essentiel basé en Espagne, et ne charge pas de marges supplémentaires pour la Suisse: «Nous n’appliquons que le taux de change.» Par contre, les hôtels proposés aux Suisses sont tous des quatre étoiles (contre trois et quatre pour la clientèle européenne).

L’agence apporte quelques bonus: «Un guide de voyage permet de sortir des sentiers battus, soit pour découvrir une ville que l’on ne connaît pas, soit pour explorer différemment une destination où l’on s’est déjà rendu. Par exemple pour Bruxelles, nous proposons un audio guide avec Brel comme fil conducteur, ainsi que des bars particuliers, tout à l’absinthe ou exclusivement champagne. Ce genre de petits plus que l’on ne repère pas forcément si l’on n’y habite pas.» On peut cocher les villes qui ne nous intéressent pas, moyennant un petit supplément (5 fr.) à partir de la deuxième.

La clientèle est de tous âges, de 20 à 60 ans, avec une majorité de 25-35 ans. «Les plus jeunes sont séduits par le prix, les plus âgés se déchargent des tracasseries liées à un déplacement», détaille Natacha Gajdoczki. Le marketing digital est prépondérant, notamment via des expériences relatées par des influenceurs. Avec une croissance de 20% par mois, WowTrip espère atteindre la barre des 10 000 clients en septembre, avec un volume d’affaires mensuel de 200 000 euros.

Il s’agit encore d’un phénomène de niche, mais qui est appelé à se développer rapidement, estime-t-on chez Suisse Tourisme. «La clientèle d’Europe de l’Ouest est habituée à voyager, affectionne le tourisme urbain, très en vogue, et les séjours éclairs, analyse la porte-parole Véronique Kanel. Dès lors, il en faut davantage. On veut être étonné, car aujourd’hui les voyages sont très bien balisés, Internet permet de savoir à l’avance où l’on met les pieds, et l’aventure est beaucoup moins aléatoire qu’il y a trente ans.»

L’engorgement des destinations phare comme Venise, Barcelone, Paris, Londres ou Berlin, qui finit par incommoder les habitants et excéder les voyageurs eux-mêmes, pousse à aller voir ailleurs. Comme le résume Véronique Kanel: «Trop de tourisme tue le tourisme. S’en remettre au hasard pour sortir des sentiers battus est tentant, comme le montre l’émergence de ces sites, tant en Suisse romande qu’en Suisse alémanique.»

Créé: 23.06.2018, 22h32

WeSurprise, une offre pour découvrir la Suisse

Tourisme Suisse le constate, les Suisses manifestent de plus en plus de curiosité pour les destinations indigènes: 1% en moyenne depuis dix ans, et +4,2% entre 2016 et 2017. Une tendance qui n’a pas échappé à Nadine Wick. La créatrice du site Bond N Fly, agence active pour tous types de destinations bien connue des Romands, vient d’ouvrir fin mai une seconde plate-forme, We Surprise, pour des séjours exclusivement helvétiques.

«Les gens aiment (re)découvrir leur pays, explique-t-elle, mais le souci de limiter les déplacements pour des raisons écologiques se fait sentir.» We Surprise offre des séjours clés en main, mais laisse le trajet à charge du client. «Les 80% utilisent la voiture, tendance que j’essaie de corriger en suggérant davantage les transports publics.»

L’hébergement (petit-déjeuner compris) est inclus dans le forfait, avec une ou deux activités sur place. Les offres démarrent à 320 francs pour trois jours et deux nuits, sous forme de packaging, mais We Surprise concocte également des séjours sur mesure.

«Nous fournissons aussi un miniguide d’une dizaine de pages sur ce qu’il est possible de faire ou de visiter, ce qui est apprécié car cela dispense les gens de rechercher par eux-mêmes.» Comme sur d’autres plates-formes telle que WowTrip, les clients découvrent par mail le matin même leur destination.

«C’est vraiment ce qu’ils recherchent. Lors de la période d’essai, 90% des gens l’ont clairement souligné. Ils ont moins de temps pour organiser eux-mêmes leur escapade, et sont en mode lâcher-prise.»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.