Passer au contenu principal

L'alchimie de l'amour décodée par la science

Biologie, chimie ou neurosciences peuvent-elles orienter les cœurs esseulés dans la conquête de l’âme sœur et fournir des outils pour prédire l’attraction?

Les cœurs qui battent à l’unisson, ça n’est pas qu’une image romantique mais une réalité physiologique!
Les cœurs qui battent à l’unisson, ça n’est pas qu’une image romantique mais une réalité physiologique!
Steven Robinson Pictures

Toucher ses cheveux, maintenir un contact visuel, répondre à un sourire sont autant d’éléments du langage non verbal qui en disent long sur ses intentions envers un possible partenaire. Mais si le comportement peut être trompeur, les signes physiologiques, eux, ne mentent pas.

Par exemple, le rythme cardiaque et la conductance cutanée (l’activité électrique à la surface de la peau suscitée par un stress ou une émotion), sont deux paramètres très riches en enseignements sur les réactions involontaires d’un individu, celles dictées par le système nerveux autonome. Une fine analyse scientifique des signes comportementaux et variables biologiques pourrait-elle permettre de prédire le «match» entre deux partenaires? C’est ce qu’ont voulu vérifier des chercheurs néerlandais.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.