Passer au contenu principal

Elections Législatives en Croatie d’ici juillet

Espérant tirer parti dans les urnes de la gestion nationale de la pandémie, le Premier ministre Andrej Plenkovic a proposé au Parlement croate de se dissoudre lundi.

«Le calendrier est approprié», a déclaré le Premier ministre croate Andrej Plenkovic.
«Le calendrier est approprié», a déclaré le Premier ministre croate Andrej Plenkovic.
KEYSTONE

Le Premier ministre croate a annoncé jeudi la dissolution du Parlement, ouvrant la voie à des législatives d’ici le 12 juillet. Son gouvernement conservateur espère capitaliser sur une gestion de la crise du coronavirus jugée efficace.

«Il a été décidé que nous proposions au Parlement de se dissoudre lundi», a déclaré Andrej Plenkovic à la presse après une réunion de son gouvernement de coalition emmené par son parti conservateur HDZ. «Le calendrier est approprié».

Remontée dans les sondages

Les élections législatives sont convoquées par le président dans les 30 ou 60 jours après la dissolution du Parlement. Cela signifie qu’elles devront se tenir entre le 21 juin et le 12 juillet. Andrej Plenkovic est arrivé au pouvoir en octobre 2016 à la suite de législatives anticipées. Le vote pour renouveler le Parlement devait se tenir d'ici la fin de l’année.

D’après les analystes, le HDZ souhaite organiser ces élections aussi tôt que possible pour tirer parti de la gestion de la crise sanitaire qui vaut au gouvernement une remontée dans les sondages. Les autorités craignent une deuxième vague de la pandémie à l’automne tandis que ses répercussions économiques pourraient nuire à la popularité du HDZ.

Plus de 2200 contaminations

«Compte tenu de tous les défis auxquels est confrontée la Croatie, les prochains Parlement et gouvernement doivent se focaliser sur le redressement économique», a déclaré le Premier ministre. Le PIB croate, très dépendant du tourisme, devrait se contracter de près de 10% cette année en raison du Covid-19, selon les autorités.

La Croatie, qui compte 4,2 millions d’habitants, a recensé son premier cas du nouveau coronavirus fin février. Depuis, un peu plus de 2200 contaminations ont été détectées tandis que 94 personnes sont mortes.

NXP/ATS