Passer au contenu principal

CinémaLe ZFF récompense trois réalisatrices

L’Américaine Garrett Bradley, la Mexicaine Fernanda Valadez et l’Autrichienne Evi Romen ont chacune remporté un Œil d’or pour, respectivement, «Time», «Sin señas particulares» et «Hochwald».

La réalisatrice autrichienne Evi Romen a été récompensée pour son film «Hochwald».
La réalisatrice autrichienne Evi Romen a été récompensée pour son film «Hochwald».
KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Les prix principaux de la 16e édition du Zurich Film Festival ont été attribués à des réalisatrices. Les films mexicains «Sin señas particulares», américain «Time» et autrichien «Hochwald» remportent chacun un Œil d’or. Le prix du public est décerné à un film suisse.

La cinéaste mexicaine Fernanda Valadez remporte l’Œil d’or du meilleur film avec son premier long-métrage «Sin señas particulares». Elle y raconte l’histoire d’une mère à la recherche désespérée de son fils, que l’on croyait mort et qui s’est enfui du Mexique vers les États-Unis dans l’espoir d’une vie meilleure. Le film a été projeté en janvier au festival du film de Sundance, où il a remporté deux prix.

Également primé à Sundance, «Time» de l’Américaine Garrett Bradley, a reçu l’Œil d’or du meilleur documentaire. Le réalisateur y décrit en noir et blanc la lutte d’une mère afro-américaine et de ses six enfants pour faire libérer son mari de prison 21 ans après que le couple a cambriolé une banque.

Dans la catégorie film en langue allemande, l’Œil d’or a été attribué à «Hochwald» de la réalisatrice autrichienne Evi Romen. Dans son premier film, la réalisatrice décrit la relation homosexuelle entre un jeune homme d’un village du Tyrol du Sud et son ami d’enfance qui vit à Rome en tant qu’acteur.

Les trois prix, dotés de 25’000 francs, ont été remis samedi soir à l'Opéra de Zurich.

Film suisse récompensé

Le prix du public a récompensé cette année le long-métrage suisse «Sami, Joe und ich» de Karin Heberlein, qui avait déjà reçu le Prix du film des Églises zurichoises pendant le festival. Le prix du film scientifique est décerné au documentaire suédois «I am Greta» de Nathan Grossman sur la célèbre militante du climat.

Le prix de l’Association suisse des journalistes cinématographique a récompensé le film documentaire allemand «80’000 Schnitzel» de Hannah Schweier. La réalisatrice munichoise y fait le portrait de sa propre famille qui, contre tout bon sens économique, tente de sauver l’entreprise familiale avec sa ferme et son auberge.

La meilleure série va à la production danoise «Cry wolf» de Maja Jul Larsen. Le prix du jury des enfants est décerné à «The Club of Ugly Children» du Néerlandais Jonathan Elbers. Enfin, le prix du public du programme pour enfants va à «Little Crumb» de Diede In’t Veld, également des Pays-Bas.

ATS/NXP