Passer au contenu principal

Santé et prévention Le vaccin contre la grippe en 9 questions

Cette année, se faire vacciner contre la grippe est particulièrement recommandé pour les personnes à risques. Car les cas sévères de cette maladie, en s’ajoutant aux cas de coronavirus, pourraient aggraver l’engorgement des services médicaux.

Cette année plus que les autres la vaccination contre la grippe saisonnière est encouragée par l’OFSP. Le but? Limiter les cas de grippe, faciliter les diagnostics et idéalement éviter une surcharge des services médicaux en raison du coronavirus.
Cette année plus que les autres la vaccination contre la grippe saisonnière est encouragée par l’OFSP. Le but? Limiter les cas de grippe, faciliter les diagnostics et idéalement éviter une surcharge des services médicaux en raison du coronavirus.
CD/ Unsplash

Le 6 novembre prochain marque en Suisse la journée nationale de la vaccination contre la grippe. Cette année plus que les autres, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) encourage la population à se faire vacciner, en particulier les personnes à risques accrus de complications, soit les plus de 65 ans; celles, y compris les enfants, souffrant de maladies chroniques respiratoires, cardiaques et immunitaires; les femmes enceintes, ainsi que les personnes qui sont en contact proche et régulier avec ces dernières.

Les objectifs sont de limiter les cas de grippe saisonnière sévères, faciliter les diagnostics et, idéalement, éviter une surcharge des services médicaux. Selon certains spécialistes, dont le Dr Alessandro Diana, pédiatre et expert en vaccinologie à Genève, on note déjà plus de demandes cette année, même de la part de gens qui ne se faisaient pas vacciner les années précédentes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.