Passer au contenu principal

Jolie initiative valaisanneLe terroir entre à l’école avec un joli livre plein d’AOP

Le Canton offre à ses élèves du cycle un «Croqu’Valais» qui honore ses produits et ses producteurs.

À gauche, le nem de bœuf aux carottes et légumes de saison de Marie Robert, du Café Suisse, à Bex. À droite, la tarte meringuée aux abricots du Valais, parfumée à la sarriette et perles glacées de framboise de Franck Reynaud, du Pas de l’Ours, à Crans-Montana.
À gauche, le nem de bœuf aux carottes et légumes de saison de Marie Robert, du Café Suisse, à Bex. À droite, la tarte meringuée aux abricots du Valais, parfumée à la sarriette et perles glacées de framboise de Franck Reynaud, du Pas de l’Ours, à Crans-Montana.
SEDRIK NEMETH

On sait combien l’éducation au goût se fait tôt chez les enfants. France Massy, journaliste au «Nouvelliste» valaisan et amoureuse des produits du terroir, avait envie de faire un cadeau à ses douze neveux et nièces sous forme d’un livre pour les 5-10 ans. Ce qu’elle a commencé à faire jusqu’à une rencontre avec le conseiller d’État Christophe Darbellay, séduit par l’idée mais qui, avec ses chefs de service, préférait un projet pour les élèves du cycle d’orientation. L’auteur est séduite et abandonne – pour un temps – son premier projet.

L’État du Valais a ainsi commandé 9000 exemplaires de «Croqu’Valais», qui présente le meilleur du canton. On y découvre ainsi trois produits par trimestre, de l’asperge à la raclette, mis en recettes par quatre chefs, Franck Reynaud, Mathieu Biolaz, Arianna Dalla Valeria et… la Vaudoise Marie Robert pour le printemps.

À chaque fois, c’est l’occasion de présenter un producteur local, des petits trucs, des bons à savoir, d’autres ingrédients de la recette, un conseil de la Fourchette verte, un geste durable pour la planète. Le livre est d’ailleurs imprimé sur du papier produit à partir d’algues des lacs romands. Le tout est écrit de manière simple et brève, avec plein d’entrées possibles pour l’adolescent qui le lira. Une belle manière de les intéresser au terroir. «Les enfants de Franck Reynaud m’ont fait le plus beau des compliments, explique France Massy (par ailleurs productrice de safran): pour une fois qu’on ne nous prend pas pour des bébés!»

Mais le joli livre n’est pas réservé aux élèves valaisans, chacun y trouvera quelque chose à se mettre sous la dent. La formule a été proposée à d’autres cantons romands, dont Vaud, qui n’a pas donné suite pour le moment. «Nous recevons tellement de propositions», explique Julien Schekter, responsable de la communication au Département de la formation, de la jeunesse et de la culture.

«Croqu’Valais», France Massy, Éd. fm.gourmandise, 120 p., 28 fr.