Passer au contenu principal

75% des firmes zappent les coûtsLe télétravail profite d’abord aux employeurs

Deux études montrent que la question de l’acquittement des frais du bureau à domicile n’est pas encore réglée entre les entreprises et leurs salariés. Pour le loyer, c’est encore pire: 1% des firmes apportent une aide.

Le plus souvent, l’employeur finance l’ordinateur utilisé pour télétravailler, il ne paie que rarement l’accès internet.
Le plus souvent, l’employeur finance l’ordinateur utilisé pour télétravailler, il ne paie que rarement l’accès internet.
AFP

Nous n’avons pas fini de parler des frais du télétravail. En effet, selon une récente étude UBS, seule une entreprise suisse sur quatre contribue aux coûts générés par la délocalisation à domicile de ses employés, et seulement 1% de ces firmes aide ses collaborateurs pour le loyer. Or le télétravail ne cesse de progresser, ces frais sont plus importants qu’on l’imagine et les instruments de travail squattent dans le salon.

Le télétravail progresse

Au début de 2020, juste avant le débarquement du Covid-19, le travail à domicile n’était pratiqué que par 7% des employés de bureau suisse. Ce taux est passé à 53% au plus fort de la pandémie, et, à la date du sondage réalisé par UBS (fin septembre 2020), il était retombé à 25% du personnel administratif, soit un taux bien plus élevé qu’il ne l’était avant la pandémie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.