Passer au contenu principal

TravailLe syndicat SSP frappé par une scission

Un nouveau syndicat a été créé le 9 mai par des anciens du SSP. Une séquelle de l’affaire de harcèlement révélée par la Tribune de Genève en décembre.

Manifestation. Les fonctionnaires et leurs organisations défilaient en Vieille-Ville fin 2017. © Steeve Iuncker-Gomez
Manifestation. Les fonctionnaires et leurs organisations défilaient en Vieille-Ville fin 2017. © Steeve Iuncker-Gomez
TDG

Et maintenant la scission? Ébranlé par les accusations de harcèlement visant un de ses anciens permanents, le Syndicat des services publics (SSP) traverse une période plutôt agitée. Le 9 mai, Avenir syndical, un concurrent direct, a vu le jour, a appris la Tribune de Genève. Les statuts du nouveau venu sont génériques, ses buts classiques: «Sauvegarder et promouvoir les intérêts professionnels économiques, sociaux et politiques des salariés, principalement du service public et du secteur subventionné.» En fait, il s’agit d’une scission du SSP.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.