Passer au contenu principal

Avant Servette – BâleLe suspense, peut-être, mais à quel prix?

Les Grenat peuvent briguer la deuxième place en battant Bâle ce samedi soir, mais il suffit de si peu pour dégringoler. Gros plan sur un championnat fou.

Alves, Vouilloz et Imeri, trois des visages de la relève servettienne. Pas toujours simple de leur faire systématiquement une place sur le terrain avec un championnat si crispant.
Alves, Vouilloz et Imeri, trois des visages de la relève servettienne. Pas toujours simple de leur faire systématiquement une place sur le terrain avec un championnat si crispant.
ERIC LAFARGUE

Vertige de la perspective. Ce qui vaut pour Servette vaut pour tous: deux victoires de suite et les Grenat flirtent avec le podium, ils pourraient même s’offrir peut-être la deuxième place ce samedi soir en battant Bâle à la Praille; une défaite contre les Rhénans et ils pourraient se retrouver septièmes par exemple. Dans ce championnat, il y a YB, qui sera sacré une quatrième fois dans quelques semaines, et le reste des équipes, où la plus parfaite incertitude plane. Parce que même si Sion et Vaduz ferment la marche, légèrement détachés, tout est fragile, dangereux, glissant, pour tout le monde.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.