Passer au contenu principal

TennisLe Suisse Dominic Stricker remporte Roland-Garros junior

Opposé à son compatriote et ami Leandro Riedi dans une finale 100% suisse samedi à Paris, le Bernois s’est imposé 6-2 6-4.

Dominic Stephan Stricker pose avec son trophée de gagnant chez les juniors samedi.
Dominic Stephan Stricker pose avec son trophée de gagnant chez les juniors samedi.
AFP

Un ace pour la route, seulement son deuxième du jour, et Dominic Stricker a pu lever les bras avant d’aller enlacer son compatriote Leandro Riedi au filet. A 18 ans, le même âge que son copain zurichois, le Bernois est devenu samedi champion junior de Roland-Garros, 17 ans après Stan Wawrinka à la Porte d’Auteuil. Stricker a même réussi le doublé dans la journée, puisqu’il s’est aussi imposé en finale du double avec Flavio Cobolli.

La belle accolade entre Dominic Stephan Stricker et Leandro Riedi au filet après cette finale 100% suisse.
La belle accolade entre Dominic Stephan Stricker et Leandro Riedi au filet après cette finale 100% suisse.
AFP

Sur le court No 14, le quart de finaliste de l’Open d’Australie et l’US Open 2019, porté par une première balle de service au rendez-vous (70%), n’a jamais vraiment tremblé. Autoritaire lors du premier set, plié 6-2 en 24 minutes, ce puissant gaucher au coup droit dévastateur a toutefois eu plus de peine à se détacher lors de la deuxième manche face à celui contre qui il n’avait pas encore gagné jusqu’ici – trois défaites, deux sur terre battue en juniors (2017 et 2018) et une sur le circuit pro en Allemagne cette année.

A gauche, Leandro Riedi, et Dominic Stephan Stricker, à droite. La Suisse tient deux pépites.
A gauche, Leandro Riedi, et Dominic Stephan Stricker, à droite. La Suisse tient deux pépites.
AFP

Le protégé de Sven Swinnen est le huitième Helvète à remporter un titre du Grand Chelem chez les juniors, après Rebeka Masarova (Roland-Garros 2016), Belinda Bencic (Roland-Garros 2013), Stan Wawrinka (Roland-Garros 2003), Roman Valent (Wimbledon 2001), Roger Federer (Wimbledon 1998), Martina Hingis (Roland-Garros 1993-1994 et Wimbledon 1994) et Heinz Günthardt (Roland-Garros et Wimbledon 1976).

1 commentaire
    Michel Prabang

    Pourquoi Helvète ?? ceux-ci ont été cruels et assassins. Nous ne sommes pas "Helvètes"...mais Suisses !!!...quelle est cette mode de qualifier incessamment du terme d'"Helvète" ou Helvétique ??