Passer au contenu principal

Soutien inédit du Conseil fédéralLe sport suisse se sent aidé,
mais surtout compris

La Confédération débloque des fonds et des prêts. Son intervention ne résout pas tout, mais elle fait du bien.

La conseillère fédérale Viola Amherd a tenté une juste pesée d’intérêts entre sport populaire et professionnel.
La conseillère fédérale Viola Amherd a tenté une juste pesée d’intérêts entre sport populaire et professionnel.
Peter Schneider/Keystone

Le soulagement n’est pas le même partout, mais le sport suisse partage un sentiment unanime: la gratitude. En débloquant 550 millions de francs, dont 200 à fonds perdu et 350 sous forme de prêt avantageux, le Conseil fédéral a donné mercredi un signal politique fort, dans le sens d’une meilleure appréciation du haut niveau et de son poids socio-économique. Cette contribution inédite a valeur d’exploit puisque, jusqu’au dernier moment, elle a fait l’objet de négociations serrées au sein du collège. Mais la présence de deux anciens ministres des Sports aux côtés de Viola Amherd, ajoutée à celle de l’ex-athlète Alain Berset, a probablement aidé à boucler le dossier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.