Passer au contenu principal

Analyse après une simple accoladeLe sport et la politique, des liaisons dangereuses

Les Mondiaux 2021 de hockey doivent-ils avoir lieu en Biélorussie, où le peuple s’insurge contre la dictature? Une vidéo a relancé la polémique.

Après une chaleureuse accolade, ils se serrent les mains. Le président de la fédération internationale de hockey en complicité avec Alexandre Loukachenko, décrié président d’une Biélorussie en proie à un mouvement populaire qui conteste sa légitimité. Un Mondial de hockey est prévu à Minsk au printemps. Vraiment?
Après une chaleureuse accolade, ils se serrent les mains. Le président de la fédération internationale de hockey en complicité avec Alexandre Loukachenko, décrié président d’une Biélorussie en proie à un mouvement populaire qui conteste sa légitimité. Un Mondial de hockey est prévu à Minsk au printemps. Vraiment?
AP

D’abord la vidéo, qui a fait le tour du monde. René Fasel, de dos, attend Alexandre Loukachenko, qui arrive, bonhomme. Durant de longues secondes, on voit le président de la fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) enlacer chaleureusement le président de la Biélorussie, il y a des sourires, de la complicité. Pour les masques et la distanciation sociale, on repassera. Mais ce n’est pas ce qui choque. Non, ce qui crève les yeux, c’est l’hypocrisie qui transpire. Elle vaut pour tout le monde. Le dirigeant fribourgeois, le dictateur et ceux qui regardent, nous, chacun en est l’objet et le sujet à la fois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.