Passer au contenu principal

Récolte de denrées alimentairesLe Samedi du partage se fera en ligne

Dès le 5 juin, les Genevois et Genevoises pourront faire des dons alimentaires via un site et non à l’entrée des supermarchés. Covid oblige.

Les dons seront stockés à la banque alimentaire genevoise Partage
Les dons seront stockés à la banque alimentaire genevoise Partage
DR

Covid oblige, le Samedi du partage se réinvente. Le principe reste le même: récolter des denrées alimentaires et des articles d’hygiène destinés aux plus démunis. Mais pour son édition à venir, qui débutera le 5 juin, l’association ne dispersera pas ses 1000 bénévoles comme à l’accoutumée dans les supermarchés du canton afin de recueillir les courses données. Cette fois-ci, l’opération se déroulera en ligne.

Rien de bien compliqué. Entre le 5 et le 30 juin, la plateforme d’achats, accessible sur le site samedidupartage.ch permettra aux donateurs de faire leurs courses pour le Samedi du partage. Comme d’habitude, le café en poudre, de l’huile, de la farine, des céréales, des légumes secs ou des boîtes de conserve seront les bienvenus côté cuisine. Côté salle de bains, des produits indispensables, tels que le savon liquide ou le shampooing, ainsi que des articles destinés plus spécifiquement aux hommes, aux femmes et aux tout-petits, comme des rasoirs jetables, des serviettes hygiéniques ou des couches-culottes sont fortement appréciés. Des cabas tout prêts à 20 et à 40 francs seront également disponibles.


«
Le 6 juin, certains supermarchés mettront à disposition de leurs clients des grilles afin d’y déposer des produits destinés au Samedi du partage. Les Genevois auront également la possibilité d’offrir des denrées non périssables lors de l’action Caddies pour tous de l’émission «Chacun pour tous» de la RTS, mise sur pied dans toute la Suisse romande les 4, 5 et 6 juin», précise le communiqué.

Distribution à 50 associations genevoises

Les dons seront stockés à la banque alimentaire genevoise Partage et ils seront redistribués au fil des mois à une cinquantaine d’associations caritatives et services sociaux genevois venant en aide aux personnes en difficulté.


La
file impressionnante de personnes dans l’attente de cabas alimentaires chaque semaine à Genève alarme. La précarité alimentaire est une réalité. «À l’heure où le Covid-19 a fait basculer des milliers de personnes dans la précarité, l’association demande aux Genevois d’être plus solidaires que jamais», souligne le communiqué.

Cette édition en ligne devrait être exceptionnelle. Les donateurs sont déjà invités à la prochaine récolte qui aura lieu les 27 et 28 novembre 2020, cette fois, sur place.

Les 22 et 23 novembre derniers, le Samedi du partage avait battu tous les records, avec une récolte de 184 tonnes de vivres et de produits.