Passer au contenu principal

Nature hivernaleLe Salève a pris un air de Laponie

Sur la montagne des Genevois, la neige est tombée en force et le vent a tant soufflé que la nature a pris des airs lunaires. Petit tour en Sibérie savoyarde.

Au sommet du Salève, un paysage sibérien s’offre à la vue des promeneurs.
Au sommet du Salève, un paysage sibérien s’offre à la vue des promeneurs.
FK
Au sommet du Salève, un paysage sibérien s’offre à la vue des promeneurs.
Au sommet du Salève, un paysage sibérien s’offre à la vue des promeneurs.
FK
Au sommet du Salève, un paysage sibérien s’offre à la vue des promeneurs.
Au sommet du Salève, un paysage sibérien s’offre à la vue des promeneurs.
FK
1 / 4

Il n’est pas rare en hiver que le Salève se couvre d’un subtil manteau blanc, bien visible depuis Genève. C’est le cas, désormais, depuis plus d’une semaine: la montagne est blanche des pieds à la tête. Mais un tout autre spectacle s’offre aux plus téméraires qui se risqueraient à gravir ses flancs pour en atteindre «la cime». Et à ceux qui le sont moins: l’accès en voiture est désormais possible puisque les congères qui bloquaient la route ont été déblayées.

Une ambiance lunaire s’offre alors à la vue de ces privilégiés du sommet. De l’observatoire à la Croisette, un paysage spectaculaire se déroule le long de la crête. Des champs immaculés de blanc et des arbres qui rappellent les contes d’Andersen. Chaque infime branche est drapée d’un épais duvet neigeux. Les flocons qui ont été soufflés le long des barrières protégeant les champs forment d’étranges amas de neige qui évoquent des sculptures.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.