Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Première en Suisse romandeLe robot qui répond à tout sur le Covid long

Quelque 20% des personnes infectées par le Covid voient leurs symptômes persister pendant plusieurs mois.

Une chance pour la francophonie

Bientôt, les ados

6 commentaires
Trier:
    Sous-citoyen

    Le COVID LONG : Un argument de plus des covidistes qui s'effondre !

    1. Des symptômes associés au "fait de croire avoir été infecté"

    Le Covid long se caractérise par la persistance de symptômes chez un patient atteint des mois plus tôt par le Covid-19, y compris par des formes légères. Or, ces symptômes "pourraient le plus souvent être associés au fait de croire avoir été infecté" au coronavirus, avance une étude publiée en début de semaine dans le Journal of the American Medical Association (Jama), l'une des principales revues médicales mondiales. Autrement dit, le Covid long serait surtout d'ordre psychologique, sans lien avec la réalité d'une infection au virus, et donc avec des séquelles physiologiques.

    2. Une étude vient de sortir dans NATURE très sérieuse revue scientifique, qui indique que les vaccins n’ont pas ou peu d’effets sur les Covid long. Covid long dont un article du monde cette année disait que ça semblait plus un ressenti qu’autre chose.