Passer au contenu principal

Réouverture des frontièresLe retour du tourisme d’achat inquiète

L’impossibilité de faire des courses en France à cause de l’épidémie a profité aux commerces et producteurs genevois. Mais ce répit prendra fin ce lundi.

En plein confinement, on faisait la queue pendant une heure devant les marchés fermiers du canton de Genève, comme ici à Perly-Certoux, au magasin de l’Union maraîchère de Genève.
En plein confinement, on faisait la queue pendant une heure devant les marchés fermiers du canton de Genève, comme ici à Perly-Certoux, au magasin de l’Union maraîchère de Genève.
Lucien FORTUNATI

À quelque chose malheur est bon, dit l’adage. La fermeture des frontières décrétée le 16 mars pour endiguer l’épidémie de coronavirus a eu un effet bénéfique sur les commerces alimentaires et les agriculteurs genevois. Empêchés de se rendre en France, les consommateurs n’ont eu d’autre choix que de faire leurs courses en Suisse. Supermarchés, petits commerces et marchés à la ferme ont ainsi vu leur chiffre d’affaires exploser. Mais le répit prend fin ce lundi avec la réouverture des frontières et le retour attendu du tourisme d’achat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.