Passer au contenu principal

Scandale à RTSLe rédacteur en chef Bernard Rappaz se retire provisoirement

Alors qu’une enquête va être lancée pour faire la lumière sur les comportements problématiques au sein de la RTS, le chef de l’Actu TV a décidé de se mettre en retrait le temps de l’enquête.

Bernard Rappaz, rédacteur en chef Actualité TV - multimédia de la RTS.
Bernard Rappaz, rédacteur en chef Actualité TV - multimédia de la RTS.
KEYSTONE

Bernard Rappaz, rédacteur en chef actuel de l’Actualité TV à la RTS, se retire provisoirement de la conduite opérationnelle de la rédaction, annonce mercredi la RTS dans un communiqué. Une décision prise d’entente avec le directeur de la RTS, le temps d’une enquête qui va être lancée après les révélations de la presse sur du harcèlement et des comportements problématiques au sein de la chaîne publique.

«Je suis pleinement conscient que les affaires révélées dans la presse et les enquêtes qui en découlent peuvent déstabiliser les équipes. J’ai pris cette décision pour que mes collègues puissent poursuivre sereinement leur travail quotidien et leur devoir d’information, en toute indépendance, le temps de l’enquête. J’attends qu’elle établisse clairement les responsabilités à tous les niveaux hiérarchiques de l’entreprise», indique Bernard Rappaz, dans le communiqué.

L’enquête a été décidée mercredi par le conseil d’administration de la SSR. Elle doit faire la lumière sur la chaîne de responsabilités dans cette affaire, précise le communiqué. Elle concernera tous les niveaux hiérarchiques de l’entreprise.

Dans un article fouillé publié fin octobre, le quotidien «Le Temps» révélait des dysfonctionnements au sein de la RTS en épinglant trois collaborateurs, dont l’ex-présentateur star Darius Rochebin. Il est fait état de harcèlement sexuel, de gestes déplacés ou encore d’abus de pouvoir. Depuis, les deux cadres toujours en poste ont été suspendus et font l’objet de deux enquêtes distinctes.

Malgré les plaintes à l’interne, la direction n’aurait pas agi, raison pour laquelle une troisième enquête doit déterminer la chaîne de responsabilités. Cette enquête se déroule en respectant les principes de la protection de la personnalité et de la présomption d’innocence, précise la RTS, qui n’entend pas faire d’autre commentaire sur le retrait temporaire de Bernard Rappaz.

comm/NXP