Passer au contenu principal

Aménagement routierLe pont de Lancy devrait se muer en duplex

L’État veut dédoubler l’ouvrage sur deux niveaux pour fluidifier la moyenne ceinture.

Le dédoublement du pont de Lancy, tel qu’il a été imaginé par Guillaume Allimann dans son travail de diplôme à l’Hepia en 2018. C’est une adaptation de l’ouvrage actuel qu’envisage en revanche l’État.
Le dédoublement du pont de Lancy, tel qu’il a été imaginé par Guillaume Allimann dans son travail de diplôme à l’Hepia en 2018. C’est une adaptation de l’ouvrage actuel qu’envisage en revanche l’État.
HEPIA

C’est un projet routier ambitieux qui fait un petit bout de chemin. Le Canton est résolu à accroître le pont de Lancy en le dédoublant. Le Conseil d’État a adopté mercredi un projet de loi demandant aux députés 5,8 millions de francs pour étudier la fluidification de ce goulet sur la moyenne ceinture contournant le cœur de l’agglomération.

Au sens du compromis sur la mobilité de 2016, cette ceinture conditionne l’apaisement du centre-ville. Or, à Lancy, ça coince. Le gabarit du pont sur l’Aire ne permet pas d’offrir deux voies par sens de circulation. En outre, le carrefour voisin du Grand-Lancy étouffe: deux grands flux de trafic s’y croisent et s’y entremêlent avec une ligne de tram en plein virage. Malgré les efforts pour protéger leurs voies réservées, les lignes de bus s’y enlisent et le site n’a rien d’un paradis pour les piétons et cyclistes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.