Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Le plus grand risque est que la compensation fédérale fonde»

Le conseiller d'Etat à la manœuvre sur le dossier RIE III, le PDC Serge Dal Busco

Serge Dal Busco, vous êtes-vous réveillé ce matin avec la gueule de bois?

N'est-ce pas également une débâcle pour le Conseil d'Etat?

Les opposants à RIE III estiment que «le chantage à l'emploi» a fini par être contre-productif. Est-ce votre avis?

Il y aura sans doute un nouveau projet fédéral, mais ce ne sera pas sans risque pour Genève. Que craignez-vous le plus?

A l'inverse, quel est votre plus grand espoir?

Le projet d'application cantonale de RIE III est aujourd'hui gelé. Contient-il pour vous des éléments qui ne peuvent être modifiés?

Le climat d'incertitude qui s'ouvre vous fait-il craindre des départs de multinationales?