Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

L’éditorial: élection au Conseil d’ÉtatLe PLR genevois en perdition

«Le fossé se creuse entre la base et les dirigeants.»

17 commentaires
Trier:
    DUPONT

    Méfions-nous des jugements à l’emporte-pièce. Le journaliste nous dit que « , Pierre Maudet n’a pas spécialement conquis les quartiers populaires » !! De quoi parle-t-on exactement ?

    Puis-je me permettre de rappeler que dans 17 arrondissements de la ville de Genève, Pierre Maudet est arrivée presque toujours en 2e position ; il est même en 1er position à Rive, à Florissant et à Champel. Dans les quartiers populaires, il arrive en 2e position comme à Sécheron, St-.Jean, Accacia, etc. Puis-je me permettre également de rappeler qu’il arrive en 2e position à Meyrin, loin devant le candidat du PLR et avec une différence de 215 voix par rapport à Mme Fischer. Il est incontestable qu’objectivement et aux yeux des électeurs, c’est Monsieur Maudet qui représente en fait la droite genevoise. Il est donc regrettable que le PLR se fasse Hara-Kiri. Mais n’oublions pas que le parti PLR ne doit être pas confondu avec l’électorat PLR qui lui semble avoir compris que dans ses élections partielles, c’est Pierre Maudet qui est le vrai représentant de la droite à Genève et c’est pour cela qu’il est bien placé pour l’emporter et avec lui, la droite doit se reconfigurer.