Passer au contenu principal

Dissimulation du visageLe Parti socialiste se prend les pieds dans la burqa

Si la députation à Berne rejette l’initiative qui veut interdire le voile intégral, des membres dénoncent une absence de débat contradictoire. Malaise.

L’initiative «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage» vise notamment le bannissement du voile intégral. Ici une femme en niqab.
L’initiative «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage» vise notamment le bannissement du voile intégral. Ici une femme en niqab.
KEYSTONE

Rien ne sert de chercher. Il n’y en a pas. Sous la Coupole, lors du vote final, aucun socialiste n’a dit oui à l’initiative «anti-burqa». Le PS rejettera-t-il comme un seul homme le texte lors du scrutin du 7 mars? Oh, que non! Car la base du parti est divisée. Et ceux qui veulent bannir le voile intégral de l’espace public ne se cachent plus.

Début décembre, un comité de centre gauche était créé en faveur de l’interdiction de se dissimuler le visage. Son credo: un oui d’ouverture, de solidarité et de respect de la dignité humaine. «Nous refusons que les discours haineux des initiants (ndlr: le comité d’Egerkingen, proche de l’UDC) monopolisent la campagne», précise Mohamed Hamdaoui, élu cantonal PDC – anciennement PS – à l’origine du projet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.