Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Économie suisseLe nombre de faillites a reculé malgré la crise sanitaire

Les répercussions de la pandémie sur le taux de survie des sociétés risquent fort de s’étendre au-delà de l’année écoulée, prévient toutefois l’OFS.

Tassement généralisé

ATS

6 commentaires
Trier:
    PUBLIGRAPHIC, Rochat Francine

    C'est un peu tôt pour affirmer que les soutiens de la Confédération à l'économie ont atteint leur but.

    Une entreprise saine a quelques réserves, à hauteur de son fonctionnement, et ses dirigeants mettent également depuis une année leurs propres deniers pour maintenir leurs entreprises à flot.

    Ce n'est que dans l'année à venir que les effets réels se verront, lorsque ceux qui ne disposent pas d'une fortune colossale pour tenir le coup plus longtemps couleront à leur tour.

    Faisant partie d'un groupe d'indépendants solidaires qui échangent des informations et se tiennent les coudes pour sortir de cet enfer, je vois dans ce groupe une augmentation des messages de détresse et d'annonces de catastrophes économiques imminentes car nombreux sont les membres qui n'ont plus de quoi assumer des charges monumentales, pour les loyers notamment, alors que les maigres sous qu'ils reçoivent (pour autant qu'ils en reçoivent) comme soutien sont insuffisants pour couvrir les charges fixes incompressibles.

    Quand on nous disait, il y a une année, qu'on allait "s'en sortir tous ensemble", je ris jaune car ce sont actuellement les bailleurs qui encaissent au final les indemnités et personne dans les hautes sphères ne semble vouloir leur imposer la solidarité et les efforts qui ont été exigés des plus fragiles.

    "On peut juger de la grandeur d'une nation à sa manière de traiter les plus faibles de ses membres". On voit.