Passer au contenu principal

Covid-19Le monde de la nuit paie au prix fort l’augmentation des contaminations

Le Conseil d’État a décidé vendredi de fermer immédiatement les lieux festifs nocturnes, tels les discothèques, cabarets et autres boîtes de nuit.

De gauche à droite, Mauro Poggia, conseiller d’État responsable de la Santé, Antonio Hodgers, président du Conseil d’État, et Aglaé Tardin, médecin cantonale.
De gauche à droite, Mauro Poggia, conseiller d’État responsable de la Santé, Antonio Hodgers, président du Conseil d’État, et Aglaé Tardin, médecin cantonale.
Laurent Guiraud

Devant la recrudescence des cas de Covid-19 à Genève, le Conseil d’État a mis en place vendredi des mesures de restriction supplémentaires. Dans l’air depuis quelques semaines, la mesure la plus forte est la fermeture avec effet immédiat des boîtes de nuit, discothèques, dancings, cabarets-dancings et installations assimilées. Et ce, jusqu’au 23 août au moins. L’arrêté pris par le gouvernement donne également un tour de vis à la réglementation des bars et restaurants. Dans ce type d’établissements, les clients doivent désormais consommer assis et tout déplacement depuis sa place, y compris en terrasse, nécessitera le port du masque.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.