Cinq blogueuses romandes se confient sur leur rapport au corps

FEMINAUne créatrice de blog a organisé un shooting photo pour revaloriser le véritable corps des femmes et promouvoir le mouvement Body Positive.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lasse d'être confrontée à l'image d'un seul et même idéal féminin, en compagnie de quatre autres blogueuses, l'auteure du blog "Nana m'a dit", Nina Seddik, a ressenti le besoin de s'exprimer. Sincère et touchant, le beau projet de ces jeunes femmes connectées va nous aider à faire la paix avec notre reflet!

«À quelques jours du shooting, j'ai commencé à flipper, admet la pétillante Nina sur son blog. J'ai réalisé que j'allais poser en lingerie et je me suis demandé si c'était vraiment une bonne idée.»

Malgré l'angoisse que n'importe laquelle d'entre nous ressentirait à l'idée de se dévoiler ainsi, la jeune Romande est allée jusqu'au bout de son projet (à notre plus grande joie!). Excédée par le diktat de la minceur et le règne d'un seul idéal de beauté féminin, elle a fait appel à quatre copines blogueuses, bien décidée à s'aligner sur le mouvement Body Positive.

«Passer le cap de la trentaine m’a poussée à me questionner, ajoute Nina. Pourquoi suis-je si dure envers moi-même? Qu’est-ce qui m’empêche de m’accepter entièrement? Serais-je vraiment plus heureuse avec un corps différent?

Je ne connais aucune femme qui n'ait pas eu de difficultés à s'accepter, à un moment ou à un autre de sa vie.

Avec beaucoup de sincérité, chacune s'est livrée, d'abord en photo, puis au-travers d'un texte, décrivant courageusement un rapport au corps parfois vacillant. Le but: montrer (enfin!) des femmes «normales», dotées de silhouettes bien différentes, mais tout aussi magnifiques!

«Je ne connais aucune femme qui n'ait pas eu de difficultés à s'accepter, à un moment ou à un autre de sa vie, poursuit Nina. C'est pour cela que j'ai eu envie de les interroger, elles aussi, sur leur rapport au corps.»

Hashtag #mybodymyshape

Pourquoi avoir choisi des blogueuses? «Derrière les sourires et les mises en scènes, il y a bien souvent une autre réalité», révèle la jeune femme, consciente qu'une photo radieuse peut dissimuler bien des blessures et bien des doutes cachés. Ainsi, Sara (A Hungry Blonde), Angela (Papertown), Morgane (The Blondie Diary) et Barbara (Mademoiselle B) ont toutes répondu à l'appel, et se sont prêtées au jeu. Posant vêtues de jolis ensembles de lingerie face à l'objectif de Hannah Shan, elles signent leur initiative du hashtag #mybodymyshape.

J'ai réussi à aimer ce nouveau corps et à le regarder avec douceur, lorsque j'ai compris qu'il reflétait mon histoire

À chacune son histoire

Au-travers des textes émouvants qui accompagnent les photos, les jeunes femmes se confient sans tabou quant à leurs batailles, leurs complexes, les difficultés conquises au fil des années. Nina ouvre la danse, livrant le récit de son combat contre l'endométriose. «J'ai réussi à aimer ce nouveau corps et à le regarder avec douceur, lorsque j'ai compris qu'il reflétait mon histoire», explique-t-elle. Un véritable message d'espoir pour toutes les femmes qui, comme elle, souffrent de cette maladie encore trop méconnue.

Problèmes de surpoids, moqueries, pesées quotidiennes... chacune retrace son passé, afin d'aider les femmes à accepter leur silhouette, peu importe les obstacles qu'elles rencontrent sur leur route. Apprendre à s'aimer: voici le message qu'elles transmettent, avec beaucoup de gentillesse et d'authenticité. Notre corps, c'est notre corps. Il symbolise le chemin parcouru, notre identité, nos victoires et nos échecs. «Je ne le changerais pour rien au monde», conclut Angela du blog Papertown, qui raconte un «déclic» survenu à l'âge de vingt-cinq ans.

Nous applaudissons la magnifique initiative de ces cinq blogueuses, qui nous rappellent que chacune d'entre nous mérite de se sentir bien dans sa peau, de s'accepter, et de prendre soin d'un corps qu'elle a appris à aimer, exactement tel qu'il est. Nous sommes toutes parfaitement imparfaites, et tant mieux: la perfection vantée sur Instagram est un mirage! Et surtout, elle est terriblement ennuyeuse. Vive la beauté naturelle!

Retrouvez plus de contenus Femina sur www.femina.ch

(Femina)

Créé: 14.09.2018, 11h21

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Barrière de röstis pour les initiatives alimentaires
Plus...