Passer au contenu principal

Musée d’art et d’histoireLe MAH évacué à cause d’une fausse alerte incendie

Le dispositif de sécurité, fonctionnant à l’azote, a nécessité de renouveler l’air dans tout le bâtiment.

Le bâtiment a dû être évacué à cause d’une alerte incendie déclenchée par erreur dans le dépôt des tableaux, au sous-sol.
Le bâtiment a dû être évacué à cause d’une alerte incendie déclenchée par erreur dans le dépôt des tableaux, au sous-sol.
Lucien Fortunati

Plus de peur que de mal ce mardi matin au Musée d’art et d’histoire. Le bâtiment a dû être évacué à cause d’une alerte incendie déclenchée par erreur dans le dépôt des tableaux, au sous-sol. Or, ce que le personnel et le public ont fui, ce ne sont pas les flammes en l’occurrence, mais le gaz. Car le système de sécurité incendie du musée a ceci de particulier qu’il n’asperge pas de l’eau, mais diffuse de l’azote. «C’est un gaz inerte qui absorbe l’oxygène pour étouffer le feu, explique le directeur de l’institution, Marc-Olivier Wahler. Si on utilisait de l’eau, cela pourrait endommager les tableaux.»

On ne sait pas pourquoi l’alerte incendie s’est déclenchée. L’incident n’a pas fait de blessés, mais l’air a dû être renouvelé dans l’ensemble du bâtiment avant que le personnel et le public ne puissent à nouveau y pénétrer.

4 commentaires
    Roland-François

    Etant donné que les pompiers facturent des frais énormes pour des fausses alarmes pour les particuliers malchanceux avec leur système de détection incendie obligatoire dans certaines activités, j'aimerai savoir combien la Ville ou le Canton vont payer pour cette intervention, de même qu'il y a 2 ans ? au Grand Théâtre, avec les diffuseurs automatiques qui ont déversés des tonnes d'eau avec les dégâts subséquemment. Est-ce gratis pour ces bâtiments publics ?