Passer au contenu principal

Explosions à BeyrouthLe Liban n’en finit plus de panser ses plaies

Après avoir traversé 15 ans de guerre civile, le Pays du Cèdre aujourd’hui endeuillé par des explosions meurtrières connaît la pire crise économique de son histoire.

Le port de Beyrouth et la moitié de la ville ont été soufflés par la double explosion de mardi soir.
Le port de Beyrouth et la moitié de la ville ont été soufflés par la double explosion de mardi soir.
EPA/WAEL HAMZEH

«Une scène apocalyptique». C’est ainsi que le quotidien libanais «L’Orient-Le Jour» décrit, ce mercredi matin, la ville de Beyrouth. La capitale libanaise a été dévastée mardi soir par deux puissantes explosions provoquées par 2750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées dans un entrepôt du port.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.