Passer au contenu principal

Carnet noirLe LHC et le GSHC perdent l’une de leurs voix les plus ferventes

Paul Magro, commentateur et suiveur passionné du club vaudois depuis des lustres, est décédé. Il reportait également des matches du GE Servette.

Emilien Verdon

Le Lausanne Hockey Club a perdu l’une de ses voix les plus ferventes, attachantes et attachées. Comme annoncé ce dimanche par Global Sport, Paul Magro s’est éteint bien trop tôt. Commentateur de hockey sur glace depuis des lustres, son timbre passionné était intimement lié à la destinée du club vaudois. Suiveur assidu, il avait connu les hauts, les années de galère, les bas, puis la remontée en première division, un soir enflammé de printemps 2013 à Malley. «Au-delà de son professionnalisme, c’est surtout la personne qui va nous manquer, a réagi Global Sport, pour qui il avait commenté son dernier match en février 2020. Toujours souriant, plein de générosité, un grand passionné. Chacun de nous perd un ami qui était cher et qui aujourd’hui laisse un immense vide.»

Paul Magro était également connu du côté des Vernets. Il a notamment fait vibrer les auditeurs de «YES FM» durant plusieurs années, en commentant les exploits des Aigles. «Mon coup de cœur, il va directement aux supporters et à l'entourage du Genève-Servette, parce que ce n'est pas forcément évident d'accueillir un Lausannois de manière aussi chaleureuse», avait-il notamment déclaré en 2010.

Nos pensées vont à ses proches, ses amis et à la grande famille du Lausanne Hockey Club.