Passer au contenu principal

Dénonciation de corruptionLe lanceur d’alerte de l’aéroport a démissionné

L’employé qui avait dénoncé des faits de corruption demande une enquête interne. Il avait été rétrogradé et déplacé.

Le cadre, employé de Genève Aéroport, a été déplacé suite à ses dénonciations. Cointrin lui a offert une contribution financière.
Le cadre, employé de Genève Aéroport, a été déplacé suite à ses dénonciations. Cointrin lui a offert une contribution financière.
Laurent Guiraud/ Tamedia

Il y a un peu plus d’un an, le chef de la sûreté de l’aéroport était interpellé, ainsi que son adjoint et un ami directeur d’une société mandatée par Cointrin, pour des soupçons de corruption. Le lanceur d’alerte dans cette affaire, déplacé et rétrogradé, a finalement démissionné, a appris la Tribune de Genève. «Pour préserver sa santé», précise son avocat, Me Romain Jordan. Sa demande d’enquête interne a été refusée par Cointrin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.