Passer au contenu principal

Série d’été Mon bateau sur le lac 4/6Le jeune bistrotier et son vieux corsaire

Le torréfacteur Guillaume Chabry navigue depuis 1996 en famille sur sa petite embarcation amarrée à Versoix. Sans avoir le pied marin ou un quelconque talent pour la pêche.

Guillaume Chabry répète que son corsaire n’a pas comme but de nourrir des rêves d’aventurier navigateur.
Guillaume Chabry répète que son corsaire n’a pas comme but de nourrir des rêves d’aventurier navigateur.
Pierre Albouy

Fils de fleuristes, pâtissier, patron de bistrots à Genève et torréfacteur, Guillaume Chabry n’était pas destiné à avoir le pied marin. «Quand j’étais gamin, à Bellevue, une des seules activités estivales proposée aux enfants se tenait au club nautique de la commune. Deux ou trois étés plus tard, j’ai convaincu mon père d’acheter un corsaire pour 5000 francs. C’est un petit bateau en bois construit dans les années 1960 dans le chantier naval du Bouveret.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.