Passer au contenu principal

MédiasLe groupe NZZ va supprimer jusqu’à 5% de ses postes

Les suppressions de postes au sein du groupe NZZ seront réglées à travers des départs volontaires non remplacés et quelques licenciements.

Les économies visées par le groupe de presse avoisinent les 13 millions de francs.
Les économies visées par le groupe de presse avoisinent les 13 millions de francs.
Archives/Keystone

Le groupe NZZ va supprimer jusqu’à 5% de ses postes de travail à moyen terme. Cette décision fait partie de mesures d’économie que l’entreprise a annoncées jeudi. Celles-ci sont évaluées à 13,4 millions de francs.

Les suppressions de postes seront réglées en partie à travers des départs volontaires non remplacés, mais il y aura aussi quelques licenciements, indique le groupe de presse à Keystone-ATS. L’entreprise confirme une information révélée par le site en ligne persoenlich.com, spécialisé dans l’actualité des médias.

Il s’agit d’une baisse des coûts réalisée pour des raisons organisationnelles et non pas liées à la charge salariale. Le marketing, la distribution, les services, l’impression et la logistique seront les domaines les plus touchés. Les économies effectuées dans le domaine rédactionnel sont estimées à 3,9 millions de francs.

ATS/NXP