Passer au contenu principal

Bande dessinéeLe grand prix Artémisia à une Finlandaise

Tiitu Takalo a reçu samedi le grand prix de la bande dessinée des femmes pour son récit d’inspiration autobiographique «Moi, Mikko et Annikki».

DR

La Finlandaise Tiitu Takalo a été couronnée samedi du grand prix Artémisia de la bande dessinée des femmes pour son récit d’inspiration autobiographique «Moi, Mikko et Annikki».

Publiée en 2014 en finnois, et traduite aux éditions Rue de l’échiquier, cette oeuvre raconte le combat d’habitants d’un quartier historique de Tampere (sud-ouest) pour préserver ses maisons de bois et son habitat populaire.

Le jury a salué dans un communiqué «la générosité du récit, l’habileté, l’intelligence et le dynamisme des dessins, ainsi que l’efficacité de la mise en couleur». Tiitu Takalo, qui se revendique féministe, est par ailleurs enseignante. Elle a signé, selon son éditeur, une demi-douzaines de BD, dont celle-ci est la seule disponible en français.

Fondée en 2007, l’association Artémisia distingue en France tous les 9 janvier, jour anniversaire de la naissance de la philosophe et écrivaine Simone de Beauvoir, un album scénarisé et/ou dessiné par une ou plusieurs femmes.

D’autres prix ont été distribués, dont le prix spécial pour «Sourvilo» de la Russe Olga Lavrentieva (Actes Sud), autre oeuvre autobiographique où la dessinatrice parle des récits de la Seconde Guerre mondiale et du stalinisme par sa grand-mère.

AFP