Passer au contenu principal

Lettre du jourLe formatage de la pensée

La comédienne Claude-Inga Barbey.
La comédienne Claude-Inga Barbey.
Yvain Genevay

Genève, 29 mars

La semaine dernière a été riche en nouvelles inquiétantes.

La RTS, qui nous casse les oreilles avec son langage épicéno-inclusif, nous apprend que des musées parisiens vont supprimer les chiffres romains, sous prétexte que le public ne sait plus les lire. Pauvre Roi-Soleil qui devient Louis 14!

Dans la même veine, un groupe issu de l’Université de Stanford voudrait abolir l’étude des textes grecs et latins, l’Antiquité véhiculant les mauvaises idées de colonialisme, d’esclavagisme, de racisme et de machisme. Boris Wastiau annonce qu’il veut changer le nom et la fonction du Musée d’ethnographie. […]

Infrarouge nous offre mercredi un débat sur l’humour au cours duquel la pauvre Claude-Inga Barbey doit faire son autocritique devant le garde rouge Dominique Ziegler. La malheureuse comédienne, anéantie par la bêtise des critiques qui lui sont adressées, finit par dire qu’elle sent qu’elle n’a plus sa place dans la société actuelle. Nous aussi, qui sommes des personnes âgées, avons le même sentiment.

Notre génération est accusée d’avoir détruit la planète par des jeunes qui ont tous dans leur poche un smartphone de moins de deux ans, sont abonnés à Netflix et achèteront des bitcoins à la première occasion, quelle ironie!

Le formatage de la pensée qui se développe actuellement à partir du politiquement correct nous fait penser à la Révolution culturelle de Mao, époque que nous avons connue et qui laisse le souvenir de dégâts incommensurables et de quelques millions de morts. Il s’agissait de détruire les «vieilleries du passé», en particulier l’enseignement de Confucius qui imprégnait la pensée chinoise. Certes, les dazibaos ont été remplacés par les réseaux sociaux, mais la démarche est la même.

Le XXIe siècle, en s’érigeant en juge et détenteur de la Vérité universelle, veut renier l’histoire, la culture, la tradition et l’humour. Il est grand temps de réagir, avant qu’il ne soit trop tard!

Pierre-Yves et Anne-Marie Demeule

29 commentaires
    CHARLES PITTET

    Votre portable intellective neurologique, le clavier de vos espaces est l'engistrement d'une vie dans le mouvement de vos perceptions à créer vos réflexions heureux, malheureux, décision facheuse, improvisation sur une recherche qui vous donnera l'envie d'être profiteur d'un entourage. Vous aurez toujours une situation à nous raconter pour nous distraire.