Passer au contenu principal

Un livre pour 70 ans de carrièreLe cuisinier Michel Guérard a bonne mémoire

Le chef d’Eugénie-les-Bains publie un livre d’entretiens avec Benoît Peeters pour raconter une carrière légendaire.

Michel Guérard en son jardin d’Eugénie-les-Bains.
Michel Guérard en son jardin d’Eugénie-les-Bains.
DR

C’est un chef discret mais qui porte toujours fièrement ses trois étoiles, à 87 ans. Michel Guérard n’a pas la faconde de son copain Paul Bocuse, ni le sens entrepreneurial de son élève Alain Ducasse, mais son influence sur la cuisine française reste énorme. IL n’y a qu’à voir la liste des cuisiniers venus se former depuis 1977 à Eugénie-les-Bains pour s’en convaincre. Passédat, Petit, Troisgros, Boulud, Lallement, Donckele, Sarran, Bras n’en sont qu’un échantillon.

Surtout, Michel Guérard a tout vécu de la transformation de la cuisine française, de la starification des chefs, de l’arrivée de la nouvelle cuisine, puis de la moléculaire. Devenu MOF à 25 ans, le jeune cuisinier du Lido ouvre son premier restaurant à Asnières, le Pot-au-Feu qui obtient vite deux étoiles. Il révolutionne la gastronomie avec son concept de «cuisine minceur» à Eugénie, lui qui avait besoin de perdre quelques kilos. Dans ses entretiens avec l’auteur de BD Benoît Peeters, le chef ne tire pas la couverture à lui mais garde son regard amusé sur les gens qu’il a fréquentés et les modes. Attachant.