Passer au contenu principal

EconomieLe Créa prévoit une chute de 8,2% du PIB suisse en 2020

L’institut d’économie appliquée de l’Université de Lausanne anticipe une contraction du produit intérieur brut supérieure aux estimations des principaux centres d’analyse conjoncturelle helvétiques.

La Suisse devrait renouer avec la croissance dès l’an prochain, selon le rapport du Créa publié vendredi. (Photo d’illustration)
La Suisse devrait renouer avec la croissance dès l’an prochain, selon le rapport du Créa publié vendredi. (Photo d’illustration)
KEYSTONE

A l’image des principaux centres d’analyse conjoncturelle suisses, le Créa de l'Université de Lausanne prévoit une chute du produit intérieur brut (PIB) helvétique en 2020.

L’Institut d’économie appliquée devise la dégringolade à 8,2%, quand le BAK bâlois et le KOF zurichois anticipent une contraction de respectivement 5,3% et 5,5%. Le Seco pour sa part table sur 6,7%.

Le pays devrait néanmoins renouer avec la croissance dès l’an prochain, de 3,2%, selon le rapport publié vendredi. A ce rythme, il lui faudra cinq ou six ans pour rattraper le retard accumulé.

L'institut lausannois rappelle que la pandémie de coronavirus est venue anéantir la timide embellie du second semestre 2019. Si les trois premiers mois de 2020 ont été largement épargnés, le Conseil fédéral n'ayant adopté ses mesures exceptionnelles qu'à compter de mi-mars, la crise sanitaire laissera des traces profondes sur les deuxième et troisième trimestres.

Climat morose

Il faut remonter à début 1992 pour trouver un climat de consommation aussi morose. L'anticipation de la situation économique, quant à elle, n'avait tout simplement jamais été aussi mauvaise depuis le lancement de l'indice correspondant en 1972. Le Créa en extrapole une chute de 11% en moyenne de la consommation privée entre avril et octobre, avant une amorce de stabilisation à l'approche de l'hiver.

Le tableau n'est guère plus engageant du côté de la production industrielle. Le moral dans le secteur secondaire s'est dégradé dans des proportions semblables à celles observées lors de la crise financière de 2009.

En termes d'échanges commerciaux, le Créa anticipe une chute des exportations helvétiques comparable à celle enregistrée en 2009, et prévient que l'érosion des importations s'avérera encore plus marquée qu'à l'époque, en raison notamment de la retenue des consommateurs.

ATS/NXP