Passer au contenu principal

CICRLe Covid-19 entrave aussi le travail des humanitaires

Contraints par les mesures sanitaires, les employés du CICR éprouvent plus de difficultés à se déployer sur le terrain alors que leurs actions s’annoncent plus nécessaires que jamais.

Dominik Stillhart, directeur des opérations au Comité international de la Croix-Rouge.
Dominik Stillhart, directeur des opérations au Comité international de la Croix-Rouge.
icrc.org

L’impact du Covid 19 sur le fonctionnement des organisations humanitaires a été et est toujours considérable. C’est ce que confirme Dominik Stillhart, le directeur des opérations du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). En mai dernier, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, qui réunit le CICR et la fédération des 192 sociétés nationales, a lancé un appel d’urgence conjoint pour réunir 3,1 milliards de francs. Pour faire face aux défis posés par cette crise, les organisations telles que le CICR vont avoir besoin d’argent. Les restrictions en matière de déplacement et les contraintes sanitaires ont compliqué l’action des humanitaires sur le terrain.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.