Passer au contenu principal

Souvenirs sur le filLe cinquième Téléphone sonne le rappel

Manager de toujours du plus fameux groupe de rock français, François Ravard publie ses Mémoires. Où l’on croise Serge Gainsbourg, Marianne Faithfull, Keith Richards, Roger Waters… Allô?

Après avoir managé Téléphone de 1976 à 1986, François Ravard, 64 ans, a travaillé dans le cinéma avant de revenir dans la musique avec Marianne Faithfull puis, depuis 2015, les Insus.
Après avoir managé Téléphone de 1976 à 1986, François Ravard, 64 ans, a travaillé dans le cinéma avant de revenir dans la musique avec Marianne Faithfull puis, depuis 2015, les Insus.

Téléphone, il y a répondu toute sa vie. Depuis ce soir de 1976 où il décidait avec Jean-Louis Aubert et quelques potes de monter un groupe pour profiter d’une occasion de concert au Centre américain de Paris à celui, gigantesque, du Stade de France fêtant en 2017 la réunion aux trois quarts du «plus grand groupe de rock made in France», François Ravard a vécu, pensé, calculé, rêvé, cauchemardé, célébré Téléphone. Lui, le manager que personne ne voyait venir, le plus jeune de la bande, le plus timide aussi de son propre aveu, a pourtant permis l’une des plus glorieuses aventures de la pop française, en lisière des codes empesés du show-business à papa et de la variété gentille. L’une des plus douloureuses aussi, quand Téléphone se désintégra au sommet de sa gloire, en 1986, rongé par les ego en pagaille, la fatigue d’une cavalcade sans trêve et les cicatrices mal cautérisées.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.