Passer au contenu principal

L’éditorialLe cinéma survivra au streaming

Le streaming est opportuniste. Pendant que la planète cinéma agonise et s’impatiente, il s’insinue partout pour tenter de lui porter le coup de grâce. Alors oui, les mauvais signes s’additionnent. «Mulan» et «Soul» sortent directement sur la plateforme de Disney+. La Warner décide de proposer ses nouveautés sur le site de HBO simultanément à leur sortie en salles – mais qu’on lise bien, cela ne concerne que les États-Unis. Et le nombre d’abonnés de Netflix a pris l’ascenseur depuis quelques mois, profitant sans vergogne de la crise économique.

Lire également «»

Au point de suggérer que cette manière de visionner – sur ordinateur, tablette, téléphone portable – va petit à petit supplanter la salle. Déduction hâtive. D’autant plus que la mort du cinéma a déjà été annoncée des dizaines de fois. Dans les années 20, des corporatistes prédisaient que l’essor de l’industrie automobile allait rapidement vider les salles. La réalité est heureusement plus complexe. D’autant plus que le monde du cinéma n’a pas dit son dernier mot.

Depuis la crise sanitaire, rien qu’en France, 250 longs métrages ont été tournés. De nombreux auteurs et producteurs sont prêts à attendre la fin de la pandémie pour sortir leurs films, quitte à patienter jusqu’en 2022. Par définition, le cinéma n’est pas destiné aux écrans de poche, mais à la projection, à la salle. Questions d’optique et de focales. De public également. Il faudra décidément plus qu’une pandémie pour tuer le 7e art.

2 commentaires
    Le penseur

    Pourquoi dites vous "sans vergogne" ? Cela laisse présager une aversion aux nouvelles technologies de votre part. Ce qui serait dommage, le cinéma est né d'une évolution technologique.

    Grâce à Netflix, Disney etc., nous avons eu la possibilité de voir des films et des séries intéressantes pendant ce confinement.

    Par contre, je pense que le streaming viendra en support/complément aux salles de cinéma. Comme le commerce électronique avec les commerces locaux (Qui ont eu la bonne idée de s'y mettre). L'importance du cinéma va probablement perdre quelques plumes quand même.