Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Amour et sexualité au XVIIIeLe château de Prangins s’encanaille

L’alcôve vieux rose dédiée au mariage, aussi bien dans les classes sociales élevées que chez les paysans.
Ludwig Georg Vogel (1788-1879), Joyeuse compagnie dans une taverne, XIXe siècle, dessin à la plume et lavis, Zurich.
Johann Heinrich Hurter, Diane au bain, reproduction d’après un modèle italien du XVIIe siècle [?], 1776, peinture sur émail.
1 / 8

«Certes, les effets de miroir entre la société de l’époque et la nôtre sont nombreux, et beaucoup de comportements se font écho…»

Nicole Staremberg, commissaire d’«Et plus si affinités…»

Accueillis par Cupidon

«J’aime l’idée des alcôves, où l’on est obligé d’entrer, de se rapprocher pour comprendre»

Nicole Staremberg, commissaire d’«Et plus si affinités…»

Une multitude de petits secrets

Sentiments amoureux et passion sexuelle

«Je ne voulais pas faire de cabinet érotique juste pour en faire un. Nous avons ainsi évité l’écueil voyeuriste»

Nicole Staremberg, commissaire d’«Et plus si affinités…»

La partie fine de Casanova