Passer au contenu principal

Le coup de fourchetteLe Café Allure ensoleille Bussigny et fera de même à Morges

Avec sa cuisine méditerranéenne, ce bistrot fait le bonheur du charmant vieux village depuis trois ans. Son petit frère morgien ouvrira le 19 octobre.

Samuel Quincieu et Rebecca Beata sont à la barre. Le chef grec  Angelos Nikolizas est aux fourneaux.
Samuel Quincieu et Rebecca Beata sont à la barre. Le chef grec Angelos Nikolizas est aux fourneaux.
PATRICK MARTIN

C’est le genre de bistrot qu’on aime avoir dans son quartier et qui vaut le déplacement quand on n’habite pas dans le coin. Le Café Allure s’est installé au cœur du très joli vieux village de Bussigny il y a tout juste trois ans. Le courant semble être très bien passé car, si l’adresse n’a pas prévu de changer, une autre du même nom fera son apparition à Morges dès le 19octobre, dans le tout nouveau quartier des Halles, près de la gare.

Le cadre sera différent, mais la ligne et les saveurs, méditerranéennes, seront les mêmes, promet Samuel Quincieu, qui mène la barque avec sa compagne, Rebecca Beata. À Bussigny, ils ont créé un petit troquet à l’atmosphère bohème, avec ses murs blancs, son mobilier en bois clair et sa vue sur la place pavée. Sur le papier, la carte est pensée pour les amateurs de plats de poissons et fruits de mer, avec également plusieurs options végétariennes et véganes. Grâce au chef grec Angelos Nikolizas, dans l’assiette, c’est frais, coloré, inventif et fort joliment présenté.

«Grâce au chef grec Angelos Nikolizas, dans l’assiette, c’est frais, coloré, inventif et fort joliment présenté.»

Très marines et végétales, les entrées sont tout en légèreté, notamment les sardines à la vinaigrette infusée à la marjolaine, sur un lit de haricots croquants (14fr.). Moins aériens, les calmars frits à la grecque s’accompagnent de dés de chorizo, mais trouvent leur équilibre avec une sauce tzatziki (16fr.).

En plat principal, le poulpe rôti est un régal, y compris pour les yeux, ce qui n’est pas une mince affaire, avec son coulis de poivrons, ses quartiers de pomme de terre au safran et sa tapenade (36fr.). Parfaitement cuite, la pintade rôtie est fondante dans son excellente sauce au whisky (39fr.) et son accompagnement de légumes au four.

Les douceurs ne sont pas en reste, avec en particulier un très bon moelleux au chocolat au cœur coulant juste comme il faut (14fr., agrémenté de glace vanille et coulis de framboise). La maison propose un plat du jour à 20francs qui, pour 4 francs de plu, s’accompagne d’une entrée et d’un dessert.