Passer au contenu principal

Préserver la fauneLe Bioparc Genève au chevet des crocodiles sacrés

L’institution s’est donné pour mission d’œuvrer à la reconnaissance de l’espèce, avec, pour enjeu, sa conservation.

Vidéo: Crocodiles sacrés, les nouveaux résidents du Bioparc
Frédéric Thomasset

Pour les trois crocodiles du Bioparc, difficile de comprendre ce qui se trame à l’extérieur. Après tout, depuis quelques mois qu’ils ont élu domicile dans le refuge genevois, leur vision du monde est forcément limitée. On agite parfois des boules de couleur sous leurs yeux pour les stimuler. On leur brandit des pattes de poussin pour les rassasier. On leur parle pour les rassurer. Sinon? Rien à signaler.

Dans le bassin de l’institution, à l’aménagement proche d’un habitat naturel, les jours passent et se ressemblent, paisibles. Une routine tout juste troublée par la présence occasionnelle d’un journaliste en mission. Manger, dormir et poser pour la photo, finalement ça doit être ça, la vie d’un crocodile sacré.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.