Passer au contenu principal

SuisseLe baromètre KOF à un plus bas historique en mai

La chute des trois derniers mois du baromètre conjoncturel du KOF est plus prononcée que celle observée lors de la crise financière de 2008/2009.

Les secteurs manufacturiers ont particulièrement souffert, tout comme en avril.
Les secteurs manufacturiers ont particulièrement souffert, tout comme en avril.
KEYSTONE

Le baromètre conjoncturel du Centre de recherches KOF est tombé en mai à un plus bas historique en raison de l’impact du coronavirus sur les différents secteurs d'activités. «L’économie suisse se trouve dans une récession marquée», indique vendredi l’étude périodique.

Cet indicateur qui permet d’anticiper les attentes en matière d’évolution économique s’est inscrit à 53,2 points, soit un repli de 6,5 points par rapport au mois précédent. Le repli est cependant moins important que celui d’avril (-28,2 points) et de mars (-10,2%).

La chute des trois derniers mois est plus prononcée que celle observée lors de la crise financière de 2008/2009, souligne le KOF dans un communiqué. La valeur du mois de mai s’inscrit cependant dans la fourchette des analystes consultés par AWP. Ces derniers l’attendaient entre 52,0 et 75,0 points.

La consommation privée à la rescousse

Les secteurs manufacturiers ont comme en avril pesé en particulier sur le baromètre, ainsi que les indicateurs liés à demande à l’étranger. En revanche, la consommation privée et la construction ont légèrement soutenu les résultats.

Au sein de l’industrie transformation, les sous-indicateurs répertoriant les capacités de production et les obstacles dans la production se sont révélés très négatifs. L’état des volumes de commandes s’est lui légèrement amélioré.

Par branche, la situation dans l’industrie du métal, du textile, la construction de machines et de véhicules demeure préoccupante tandis qu’une éclaircie a été enregistrée dans le secteur du papier et l’imprimerie.

ATS/NXP