Passer au contenu principal

Coopération policière transfrontalièreL’attaque d’un fourgon à 30 millions d’euros déjouée

La coordination entre les polices française et suisse a permis de contrecarrer les plans de malfaiteurs aguerris. Trois hommes ont été mis en examen à Lyon.

Les fourgons de transports de fonds sont la cible depuis plusieurs années des malfaiteurs lyonnais, comme ici dans le canton de Vaud en août 2019.
Les fourgons de transports de fonds sont la cible depuis plusieurs années des malfaiteurs lyonnais, comme ici dans le canton de Vaud en août 2019.
Police vaudoise/Archives

Une action coordonnée de la police judiciaire française et de la brigade de répression du banditisme de Genève a permis de déjouer, début juillet, l’attaque d’un fourgon de transport de fonds et d’arrêter les malfaiteurs, révèle ce mercredi le quotidien «Le Parisien». Trois truands originaires de Lyon et de Seine-Saint-Denis ont été mis en examen la semaine dernière à Lyon pour association de malfaiteurs et tentative de vol avec arme.

L’affaire avait commencé en automne dernier, lorsque la police a découvert qu’un malfaiteur lyonnais, Mourad B., 43 ans, connu des services pour vol et séquestration, s’intéressait à des objectifs en Suisse. En novembre, il est apparu clairement aux forces de l’ordre que l’homme et ses complices visaient une société de transport de fonds basée à Genève. Suspendue pendant la crise du Covid, l’activité des voleurs a repris en juin.

Fiasco pour les malfaiteurs

Le 3 juillet dernier, donc, une bonne dizaine d’hommes encagoulés et lourdement armés passent à l’action. Ils ciblent un fourgon transportant 30 millions d'euros et tentent de lui tendre un traquenard sur sa route. Mais le chauffeur du fourgon change d’itinéraire. Fiasco pour les malfaiteurs, qui se replient vers la France. Mourad B. et Mounir A., 44 ans, sont toutefois interpellés à Gex par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la délinquance organisée (OCLCO) et la Brigade de recherches et d’intervention de Lyon.

La police a saisi des pains de TNT, des câbles d’alimentation, des munitions et armes de poing ainsi que des gilets pare-balles. Quelques heures plus tard, Abderrazak B., 43 ans, est arrêté lui aussi dans le Var, où il a élu domicile. Les investigations se poursuivent, menées conjointement par les magistrats de Genève et de Lyon.

En trois ans, plusieurs gangs de malfaiteurs lyonnais se sont attaqués à une demi-douzaine de transports de fonds sur le sol suisse. Les voleurs profitent de la proximité de la frontière mais aussi du fait que les fourgons suisses sont peu protégés et transportent des sommes d’argent importantes. La coopération entre les polices française et suisse est désormais courante pour identifier et mettre ces équipes hors d’état de nuire.