Passer au contenu principal

SondageL’argent liquide a perdu son attrait

L’argent liquide a perdu son attrait parmi la population en Suisse, qui privilégie depuis la pandémie du coronavirus les paiements par carte, par application ou de manière électronique, selon un sondage réalisé par le portail de services financiers Moneyland.ch.

La part des Suisses ne pouvant pas se passer de liquide est passée en un an de plus de trois quarts (78%) à seulement deux tiers (67%), selon le sondage de Moneyland. (archives)
La part des Suisses ne pouvant pas se passer de liquide est passée en un an de plus de trois quarts (78%) à seulement deux tiers (67%), selon le sondage de Moneyland. (archives)
KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Interrogés sur leur moyen de paiement préféré, la majorité des sondés (73%) a cité les cartes de débit, suivi des cartes de crédit (71%). Le numéraire n’arrive qu’en troisième position, 67% des personnes questionnées indiquant ne pouvoir y renoncer, ont indiqué les auteurs du sondage mardi dans un communiqué. Lors du précédent sondage en 2020, ils étaient encore 78% à ne pas pouvoir se passer de liquide.

L’enquête, réalisée en janvier auprès de 1500 personnes, a également mis en évidence l’intérêt pour les applications de paiement comme Twint, dont 43% des sondés ne peuvent se passer, contre seulement 26% en janvier 2020, soit avant l’éclatement de la crise pandémique. Des concurrents comme Apple Pay (7%), Google Pay (5%), Samsung Pay (4%) ou encore les paiements par bitcoin (4%) suivent loin derrière.

Le règlement en monnaies sonnantes et trébuchantes est cependant toujours privilégié en magasin, où 98% des personnes interrogées payent en liquide. Viennent les versements par cartes de débit (91%) et de crédit (84%), dont 62% utilisent le paiement sans contact.

Bitcoin rarement utilisé

Quant au commerce en ligne, 88% des sondés effectuent leurs achats avec une carte de crédit, suivi par le règlement par facture. Pour les moyens de paiement anticipé, plus de la moitié des personnes interrogées utilisent le virement bancaire, suivi par Paypal, Twint et la carte Postfinance. Les monnaies électroniques comme le bitcoin ne sont que rarement utilisées.

Des différences ont également été constatées en fonction de la tranche d’âge. Quelque 46% des jeunes entre 18 à 25 ans utilisent des cartes de crédit prépayées pour leurs achats en magasin, un pourcentage qui tombe à 25% chez les 26 à 49 ans et à 17% chez les 50 à 74 ans. Quant à l’application Apple Pay, la proportion est respectivement de 17%, 13% et 8%.

ATS