Passer au contenu principal

Votation du 29 novembreLarge front genevois en faveur des multinationales responsables

Micheline Calmy-Rey, Lisa Mazzone, mais aussi le PDC genevois et les Vert’libéraux: tous appellent à voter oui.

Conférence de presse en faveur de l’initiative Multinationales responsables. (De gauche à droite) Pascal Vandenberghe (PDG de Payot), Lisa Mazzone (Conseillère aux Etats Les Verts Genève) , Micheline Calmy-Rey.
Conférence de presse en faveur de l’initiative Multinationales responsables. (De gauche à droite) Pascal Vandenberghe (PDG de Payot), Lisa Mazzone (Conseillère aux Etats Les Verts Genève) , Micheline Calmy-Rey.
Lucien Fortunati

À six semaines de la votation, à l’heure où les drapeaux orange en soutien à l’initiative pour des multinationales responsables fleurissent sur les balcons, le comité genevois en faveur du oui martèle son message. «Cette initiative est nécessaire pour sauvegarder la réputation de la Suisse», introduit l’ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey. «Quand les multinationales violent des droits, elles doivent rendre des comptes», embraie la conseillère aux États écologiste Lisa Mazzone.

Le front genevois est large. Hormis l’ancienne présidente de la Confédération et la sénatrice Verte, la présidente du PDC genevois, Delphine Bachmann, le patron des libraires Payot, Pascal Vandenberghe, et la présidente des Vert’libéraux, Marie-Claude Sawerschel, tenaient à dire tout le bien qu’ils pensent de l’initiative.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.