Passer au contenu principal

Première ligueLancy et Meyrin se mettent des bâtons dans les roues

Lancéens et Meyrinois visent comme toujours un haut du tableau de 1re ligue auquel ils n’appartiennent pour l’heure pas. Samedi, ils se sont neutralisés (2-2).

Yann Pedretti, capitaine du Lancy FC

«On doit faire mieux!» Les capitaines de Lancy et de Meyrin (dont les réactions sont à retrouver en vidéo) sont tombés d’accord après le derby de samedi. Les deux clubs sont ambitieux et, pour l’un comme pour l’autre, il y a quelque chose de frustrant à avoir perdu des points face au voisin. Il faut dire que le temps commence gentiment à presser pour deux équipes ayant réalisé un début d’exercice en-dessous de leurs standards. Devant, les formations de tête n’attendent pas, à commencer par l’impérial Young Boys II et ses 21 points en sept matches. Leur chance? Le championnat de 1re ligue est toujours trop disputé pour se perdre au mois d’octobre déjà. Mais disons que la marge de manœuvre se réduit.

Malgré tout, le capitaine le plus déçu à l’issue des débats s’appelait bien Yann Pedretti. Le défenseur central lancéen a vu deux fois ses coéquipiers mener au score. D’abord grâce au penalty transformé par Karim Chentouf peu avant la demi-heure, puis grâce à Valmir Rahimi, qui pensait avoir offert les trois points à son équipe à la 87e minute.

C’était sans compter l’inépuisable Matt Moussilou. C’est déjà lui, l’ancien buteur du Lausanne-Sport, qui avait relancé Meyrin à dix minutes du terme. C’est encore lui qui a surgi à la… 91e minute pour rétablir la parité. Le MFC en avait bien besoin. Même si la situation reste plutôt critique. Après huit rencontres, Meyrin pointe au 10e rang avec neuf points. Lancy est septième, avec douze longueurs. À noter encore que Chênois, toujours 2e, a perdu son premier match de la saison (3-0 contre Vevey).

Ibrahim Tall, capitaine du Meyrin FC