Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Édition en ligne du RobertL’ajout du pronom sans genre «iel» suscite des critiques

Le Robert a ajouté il y a quelques semaines le mot «iel» dans son édition en ligne mais se défend de tout militantisme.

«La mission du Robert est d’observer l’évolution d’une langue française en mouvement»

Charles Bimbenet, directeur général du Robert

AFP

52 commentaires
Trier:
    Chrysostome

    Je suis contre l’écriture inclusive pour la bonne raison qu’une langue est faite pour être parlée et que ces tortillements d’écriture sont lettre morte. Cela dit le cas de iel est différent : comment nommer une personne qui ne se reconnaît di d’un genre ni de l’autre. C’est une tentative de solution et c’est pourquoi le Robert l’introduit comme le mot courriel pour courrier électronique. Le problème, c’est l’accord qui rend la solution impossible comme beaucoup ici même s’en amusent. Mieux vaudrait le neutre comme dans « il pleut », mais ce il ne se distingue pas du masculin. Bref c’est tout le problème du « trans » et je peux témoigner du cas de l’ado masculin qui va partager les toilettes des filles et leurs miroirs et autres coquetteries. N’en rions pas. Tout être humain au malaise avec sa condition à droit au respect et à la bienveillance.