Passer au contenu principal

PrécaritéL’aide alimentaire fait face à une forte demande

Après une phase «décentralisée» dans une demi-douzaine de communes, les Colis du cœur vont reprendre la main sur les distributions à partir du 17 septembre.

Depuis le mois de juin et jusqu’en septembre, Les distributions alimentaires ne se sont plus déroulées aux Vernets (photo), mais dans une demi-douzaine de communes, parmi lesquelles la ville de Genève, Vernier, Lancy ou Thônex.
Depuis le mois de juin et jusqu’en septembre, Les distributions alimentaires ne se sont plus déroulées aux Vernets (photo), mais dans une demi-douzaine de communes, parmi lesquelles la ville de Genève, Vernier, Lancy ou Thônex.
Pierre Albouy

Plus sous le feu des projecteurs depuis qu’elles ont quitté les Vernets, les distributions alimentaires se poursuivent. Et la demande ne faiblit pas. Depuis le mois de juin et jusqu’en septembre, elles ont été décentralisées dans une demi-douzaine de communes, parmi lesquelles la ville de Genève, Vernier, Lancy ou Thônex. «La semaine dernière, nous avons distribué 5136 colis, grâce auxquels 7734 personnes dans une situation de précarité ont pu être aidées», dévoile Pierre Phillipe, le directeur des Colis du cœur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.